Mieux comprendre le fonctionnement du futur Tram – Les ancrages en façade

Depuis le mi-octobre, en parallèle des travaux d’infrastructure (construction de la plateforme, pose des rails…), s’engage un autre chantier : la pose des équipements électriques qui assureront l’alimentation du tramway. 
L’électricité dont le tramway a besoin sera fournie par un système de Lignes Aériennes de Contact (L.A.C). Les câbles supportant ces L.A.C. peuvent être fixés sur des mât ou directement ancrés sur les façades des immeubles riverains selon la configuration des lieux. 

Pour mieux comprendre, voici les différents équipements électriques ainsi que les questions les plus fréquentes :

schema fonctionnement tram

source : latechnoaucollege.wordpress.com

 

Pourquoi les lignes aériennes de contact (L.A.C) et non pas une autre technique d’alimentation ?

La plupart des agglomérations françaises équipées de tram ont fait ce même choix qui présente de multiples avantages. L’alimentation par L.A.C. est en effet :

  • la plus simple et la plus éprouvée des technologies disponibles ;
  • financièrement compétitive : une alimentation par le sol ou par batteries génère un surcoût significatif, tant en investissement qu’en maintenance ;
  • écologiquement performante car le fil aérien récupère l’énergie perdue au freinage.

Pourquoi des ancrages en façade plutôt que des mâts pour soutenir les L.A.C

Les ancrages sont installés en priorité dans :

  • les secteurs où l’implantation de poteaux n’est pas possible, comme lorsque la présence de réseaux souterrains ne permet pas la réalisation de massifs ou qu’elle se révèle trop contraignante (rues trop étroites) pour implanter des poteaux d’un diamètre de base de 30 à 50 cm) ;
  • des secteurs où la gêne visuelle occasionnée par des poteaux serait trop importante. Les ancrages en façade sont en effet plus légers, plus discrets et plus esthétiques que les poteaux ; ils s’intégreront mieux dans les quartiers.
photo mât L.A.C

Mât L.A.C en cours d’installation rue de Genève

Quelle est la taille de ces ancrages ?

Les ancrages sur façade sont de très petite taille et restent donc extrêmement discrets sur les immeubles. Le dimensionnement précis des tiges d’ancrage, des scellements, de la platine et de l’anneau sur lequel est ancré le câble transversal supportant les L.A.C. est défini en tenant compte des contraintes de charge. Ce câble de soutien est de type polymère, donc isolant, d’un diamètre compris entre 1,1 et 1,3 cm. Selon la traction subie, ce câble est ancré à un anneau de 2 cm de diamètre ou à une platine de quelques cm².

encrage en façade

Où les ancrages sont-ils positionnés ?

Les ancrages pour les lignes d’alimentation du tramway sont réalisés de préférence au droit des planchers, des chaînages d’angle, des piliers de béton ou des murs mitoyens, qui sont les éléments les plus résistants de la construction. Ils sont posés entre 6 et 10 m de haut selon les cas.

La façade de mon immeuble va-t-elle être « abîmée » par ces ancrages ?

Les ancrages seront réalisés dans le plus grand respect architectural, en recherchant l’endroit le plus approprié : leur impact visuel reste extrêmement limité par rapport à nombre de réseaux visibles sur les façades tels que les chéneaux d’eau pluviale, l’alimentation électrique, etc. Par ailleurs, l’expérience montre que le réaménagement des rues desservies par le tram crée un environnement nouveau, améliore le cadre de vie et aide ainsi à oublier les lignes aériennes de contact et leurs ancrages. L’implantation des poteaux est, quant à elle, étudiée pour s’intégrer avec les arbres plantés le long des voies ou supporter également l’éclairage public, afin de limiter le nombre de nouveaux poteaux.

Existe-t-il un risque d’électrocution pour les riverains ?

L’ancrage en façade est isolé électriquement et n’est en aucun cas sous tension. Ce qui est ancré aux immeubles n’est que le câble support des lignes d’alimentation électrique du tramway. Ces câbles étant réalisés dans un matériau isolant (la norme de construction impose d’ailleurs un double isolement), il n’existe aucun risque d’électrocution, même si on les touche accidentellement.

La présence d’ancrages sur mon immeuble va-t-elle occasionner des vibrations ?

La qualité du matériau du câble relié au scellement de façade est prévue pour absorber le fléchissement et les vibrations de la ligne au passage du tramway. Le câble ne crée donc aucune gêne dans les bâtiments concernés.

Ma façade est-elle assez solide pour supporter la présence d’ancrages ?

Avant toute pose d’ancrage, des vérifications de résistance seront réalisées afin de s’assurer de la solidité de la façade et de définir le type d’ancrage le plus approprié. En tout état de cause, toute dégradation – de quelque nature que ce soit – occasionnée par ces tests ou par la pose des ancrages, serait à la charge d’Annemasse Agglo et de l’entreprise intervenante.

Quand ces travaux de mise en place des ancrages vont-ils commencer ?

Selon le planning prévisionnel des travaux du tram, la mise en place des ancrages est prévue au printemps 2019. 
Nb. Nos équipes se déplacent en ce moment pour rencontrer l’ensemble des propriétaires des immeubles concernés par ces ancrages afin d’informer et préparer l’intervention.

Combien de temps vont durer les travaux sur ma façade ?

La mise en place d’un scellement s’effectue généralement en une à deux heures, à l’aide d’une nacelle élévatrice. A noter que le tirage des L.A.C. et de leurs supports sera réalisé dans un second temps et s’effectuera en quelques heures.